Qui est Frédéric Lordon, l’économiste n°1 des altermondialistes ?

Biographie de Frédéric Lordon, l’économiste n°1 des altermondialistes

Frédéric Lordon, né le 15 Janvier 1962, est connu comme étant l’économiste premier des altermondialistes, qui sont des mouvements contre les autres formes supposées de la mondialisation. Il est à la fois sociologue et Directeur de recherche au CNRS. Frédéric Lordon était étudiant à l’école nationale des ponts et chaussées, puis à l’institut supérieur des affaires devenu actuellement MBA de l’école des hautes études commerciales de Paris, enseigne très réputée. S’il a choisi d’intégrer le monde de l’économie a t-il affirmé, c’était parce qu’il voulait émettre des commentaires sur la situation sociale qu’il trouve critique en voulant alors s’investir à fond dans les recherches. Sur le plan professionnel, on peut dire que Frédéric Lordon a débuté à l’observatoire français des conjonctures économiques en tant que responsable des études, ensuite il a participé à l’enseignement à l’institut d’études politiques de Paris, un début de parcours professionnel qui marque beaucoup son intégrité dans le monde de l’économie.

Comment les manifestants ont pris le discours de ce fameux économiste attérré à Tolbiac

Tout le monde a acclamé fort Frédéric Lordon, personnalité appartenant au groupe des économistes attérrés, lors de son discours qu’il a tenu à Tolbiac pendant les interventions du mouvement nuit debout. En gros, Frédéric Lordon a évoqué ses ressenties et les dysfonctionnements au niveau de la situation économique et sociale du pays en apportant le point essentiel pour améliorer celle-ci. Ce que Frédéric Lordon avait énoncé était plus que ce que les manifestants attendaient et ces derniers ont trouvé d’ailleurs ses propos plus réels et réfléchis que ce qu’ils ont entendu auparavant. Devenu la référence de ces derniers, Frédéric Lordon a conquis le coeur de ces gens mais il ne voulait pas les représenter d’une manière ou d’une autre, en voulant peut-être protéger sa carrière ou son image.